Image
cover
Partager
Catégorie
Stratégie

Chine, le pouvoir de la planification à long-terme

Chapo
L'année 2018 marque le 40e anniversaire de la doctrine chinoise de la Porte ouverte, impulsée par Deng Xiaoping en 1978. En 40 ans, la Chine s’est littéralement métamorphosée pour se hisser au rang de 2e puissance économique mondiale.
Corps
Texte

Les gouvernements chinois ont toujours mis l’accent sur la modernisation. Les « quatre modernisations » (industrie, agriculture, défense et sciences & technologies) ont initialement été proposées par Mao Zedong en 1964. Puis Deng Xiaoping a défini l’objectif de 1 000 dollars US par habitant à la fin du XXe siècle. En 2017, la Chine avait atteint 8 583 dollars US par habitant – le 74e rang mondial – pour une population d'environ 1,4 milliard d'individus.

Depuis la mise en œuvre de la doctrine de la Porte ouverte, la Chine est parvenue à développer ses propres capacités industrielles. Elle a été aidée par un contexte international apaisé ainsi que par des investissements, technologies et systèmes de management étrangers, sans oublier la soif d'apprendre des Chinois. Fort d’importantes réserves de devises étrangères accumulées, le pays a pu investir massivement et rapidement dans ses infrastructures : production d'électricité, autoroutes, trains à grande vitesse, aéroports, ports maritimes, etc. Grâce au développement de son territoire, la Chine dispose d'une source de croissance continue qui dépasse aujourd’hui 6 % du PIB.

Quelle est la clé du succès chinois ? Sa vision et sa planification à long terme. Le « rêve chinois », qui consiste à se fixer des objectifs de développement national et un échéancier jusqu'au milieu du XXIe siècle, en est la meilleure illustration récente. Cette vision à long terme est soutenue par différents plans de développement sectoriel, aussi pragmatiques que faciles à mettre en œuvre.

Fidèle à ses traditions, la Chine attache une grande importance à l'éducation et forme plusieurs millions de diplômés du supérieur chaque année. Dans le cadre de la doctrine de la Porte ouverte, plusieurs millions de jeunes Chinois étudient dans des pays occidentaux pour revenir servir leur pays une fois diplômés. Et le marché du travail chinois est l’un des plus dynamiques et des plus compétitifs au monde.

Connectivité, autonomie, covoiturage et électrification (« CARE » en anglais) sont les tendances de fond de l'industrie automobile. Elles font naître de nouvelles opportunités de croissance sur un marché qui occupe la tête du classement mondial depuis neuf ans. Principaux moteurs de cette croissance, les villes nouvelles (Tier 4 et 5 surtout) représentent de formidables opportunités pour les constructeurs chinois. Ils détiennent aujourd’hui 45 % de parts de marché et leur montée en puissance rapide est portée par une offre compétitive, un accent mis sur le segment des SUV, ainsi que de hauts niveaux de sécurité et de qualité. Des atouts qui permettront aux constructeurs chinois de se préparer, après consolidation industrielle, à exporter leurs produits puis à ouvrir de nouveaux sites de production à l’étranger.

La Chine entend s’imposer comme leader en matière de technologie et d’innovation, notamment dans les domaines de l’intelligence artificielle, de l’Internet des objets et de la 5G. Les géants que sont les BATX (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi) et Huawei s'intéressent également au véhicule autonome. De plus, la Chine s’affirme comme championne de la mobilité zéro émission. Elle fait figure de Numéro 1 mondial de la production de batteries et de leur chaîne logistique et a déjà commencé à se développer à l’international avec cette technologie. Elle fait clairement la promotion de la pile à combustible et comptera un million de véhicules en circulation à l’horizon 2030.

La rapide métamorphose de l’Empire du Milieu en puissance industrielle l’a démontré : lorsque la Chine a une vision, elle se donne les moyens de la concrétiser. L'Europe doit réagir de toute urgence si nous ne voulons pas devenir dépendants. En terme de décisions politiques et financières à prendre pour accélérer l’investissement, nous devrions prendre exemple sur les Chinois.

Les problèmes commerciaux que nous connaissons aujourd’hui devraient nous inciter à réagir et nous encourager à mettre en œuvre une stratégie long-terme cohérente. L’instauration d’une concurrence équitable entre les principales futures zones économiques mondiales serait bénéfique pour tous et c’est par là que tout doit commencer.

Parole d'expert
Auteur
Image
patrick koller
Patrick Koller
Fonction
Directeur Général
Contact presse
Eric Fohlen Weill
Head of Corporate Communications
Demande de contact
Ne manquez plus aucune info
Créer mon alerte
Abonnez-vous pour être informé de toute nouvelle publication sur le site !
Créer une alerte
Vous êtes interessé(e) par :