Image
Collège de France
Partager
Catégorie
Stratégie

Écosystèmes d’innovation : l’importance des partenariats académiques

Chapo
Faurecia est au centre d’un écosystème d’innovation ouvert qui rassemble des acteurs de la recherche, de l’industrie automobile et de la technologie. Les universités et les institutions scientifiques jouent un rôle clé dans la présentation et la proposition de nouvelles technologies susceptibles d’améliorer nos solutions produit, à l’échelle du processus d’innovation.
Corps
Texte

Ces partenaires académiques sont importants pour Faurecia, en raison notamment de la rapidité des changements qui transforment le secteur automobile. Aujourd’hui, les constructeurs ou les équipementiers  ne peuvent plus gérer l’ensemble de la chaîne de valeur, compte tenu de l’évolution effrénée des nouvelles technologies, des matériaux et des applications. Au cours des dix dernières années, Faurecia a développé plusieurs types de partenariats destinés à renforcer ses connaissances et son expertise, à soutenir sa feuille de route à moyen et long termes et à accélérer l’industrialisation des nouvelles technologies.

Chaque partenariat cible une étape différente du processus d’innovation de la société. Dans le cadre de cette approche, il s’agit tout d’abord d’anticiper les tendances technologiques à venir et d’évaluer leur potentiel en réalisant des enquêtes en amont. Notre partenariat avec le Collège de France nous permet par exemple d’accéder aux dernières avancées de pointe dans les domaines des matériaux polymères, des technologies de batterie, de l’intelligence artificielle (IA) et de l’analyse des données.

Nous disposons également d’accords-cadres qui donnent lieu à des projets de recherche plus ciblés : notre programme en association avec l’Indian Institute of Science a pour but d’étudier l’utilisation des capteurs pour suivre les émissions en temps réel et surveiller les passagers, ainsi que les interfaces homme-machine. D’autres types de partenariats comme les chaires industrielles permettent à Faurecia de financer des équipes de recherche universitaire spécialisées dans un domaine particulier, sur une période de cinq ans. Ces types de projets s’imposent comme une ressource précieuse, car ils font avancer la R&D du Groupe dans des secteurs stratégiques comme les métaux, les processus industriels, les composites et la mécatronique automobile.

Les partenariats académiques ciblent les recherches effectuées en amont et les analyses approfondies qui précèdent l’industrialisation. Si nous confirmons l’utilité d’une technologie prometteuse ou si nous avons besoin d’industrialiser une solution technique, nous collaborons avec des instituts de recherche nationaux comme le Fraunhofer (Allemagne) ou l’IRT (France), équipés de matériel de pointe. Cela nous permet de valider les processus en les testant sur des lignes pilotes.

Pour suivre l’évolution effrénée des technologies, Faurecia travaille également avec des startups et des petites entreprises qui lui fournissent des éléments technologiques prévalidés, dans le cadre d’une approche d’innovation ouverte. Il nous suffit ensuite d’adapter ces technologies à nos produits, puis de les tester dans un environnement automobile. Nous pouvons également investir dans ces startups si nécessaire.

Les partenariats académiques sont avantageux de part et d’autre : pour Faurecia, ils génèrent des informations qui nous permettent d’approfondir et d’accélérer l’intégration de nouvelles technologies et l’amélioration de nos solutions. En parallèle, ils développent notre expertise interne, grâce aux formations régulières, aux échanges techniques et au recrutement de chercheurs spécialistes qui mettent à profit leurs connaissances et leurs compétences. De leur côté, nos partenaires bénéficient de nouvelles sources de financement, exposent leurs équipes à des enjeux et applications industriels et peuvent même déposer de nouveaux brevets, voire créer des sociétés dérivées. En tant que partenaire de liaison industrielle, le MIT nous permet d’accéder à un réseau de plus de 4 000 startups dont beaucoup ont été créées à la suite de projets de recherche. Dans le même temps, cette prise de contact anticipée nous aide à identifier, à développer et à intégrer plus facilement de nouveaux talents.

Faurecia dispose de trois plateformes technologiques dans des pôles d’expertise qui attirent de nombreuses startups : la Silicon Valley, Toronto et Tel-Aviv. La recherche académique et les partenariats industriels contribuent de manière significative au développement de ces innovations technologiques. En investissant dans les universités en amont, nous générons plus de valeur en aval. Nous sommes ravis de poursuivre nos initiatives pour développer notre compréhension et les applications de ces technologies qui joueront un rôle clé dans l’industrie automobile et dans bien d’autres secteurs d’activité.

 

Triubune initialement publiée sur LinkedIn

Parole d'expert
Auteur
Image
Christophe Aufrère
Christophe Aufrère
Fonction
Chief Technical Officer
Contact presse
Eric Fohlen Weill
Head of Corporate Communications
Demande de contact
Ne manquez plus aucune info
Créer mon alerte
Abonnez-vous pour être informé de toute nouvelle publication sur le site !
Créer une alerte
Vous êtes interessé(e) par :