Image
China
Partager
Catégorie
Stratégie

La Chine, un marché en évolution rapide

Chapo
Cette année, Faurecia célèbre ses 25 ans de présence en Chine. Porté par une forte dynamique dans le segment des véhicules à motorisation électrifiée et par une appétence pour les « New Tech’s », le marché automobile chinois a un bel avenir devant lui et semble avoir les clés pour piloter les grandes évolutions technologiques de l’automobile de demain.
Corps
Texte

Faurecia a développé ses activités en Chine pendant que le pays étendait son influence pour devenir le premier marché automobile mondial. Nous avons axé nos efforts sur l’accompagnement de la croissance dynamique des constructeurs chinois, qui représentent désormais environ 50 % du marché, et bien sûr, sur la collaboration avec nos partenaires automobiles internationaux traditionnels, en particulier pour les véhicules haut de gamme. Avec un taux moyen de 130 véhicules particuliers pour 1 000 habitants, contre 600 en Europe et 900 aux États-Unis, et une hausse rapide de la demande dans les villes de quatrième et de cinquième rangs, l’optimisme est de rigueur malgré le ralentissement économique enregistré depuis septembre dernier.

Après 28 années de croissance stable, la production de véhicules a diminué de 4,2 % en 2018. La production et la consommation ont été touchées par des facteurs macroéconomiques (négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis, affaiblissement de la monnaie, chute du cours des actions) et la décision du gouvernement chinois de réduire fortement les paiements « peer-to-peer ». Certains facteurs spécifiques au secteur automobile ont également eu un impact. Le développement du marché de l’occasion et l’explosion du covoiturage en Chine ont incontestablement influencé la demande. DiDi par exemple, a annoncé avoir atteint 30 millions de trajets par jour l’an dernier. D’autres facteurs sont également à prendre en compte, comme les mesures des autorités locales visant à réduire la pollution atmosphérique et à limiter le nombre de véhicules dans les villes. A cela s’ajoute les difficultés rencontrées par les consommateurs pour bien comprendre le timing d’introduction de la nouvelle norme antipollution CN6 en Chine, qui diffère suivant les villes.  

En 2019, le gouvernement chinois a pris des mesures pour stimuler l’économie avec d’importantes injections financières, une réduction de la taxe sur la valeur ajoutée pour les produits manufacturés, l’ouverture de quotas pour de nouvelles immatriculations dans les grandes villes et l’affichage d’un objectif de plus de 6 % de croissance du PIB, un des moteurs clés du marché de l’automobile. Ces dernières années, le gouvernement a également joué un rôle important en poussant le secteur automobile vers deux grands axes que sont les véhicules connectés intelligents et les véhicules à énergies nouvelles. Par ailleurs des efforts ont été fournis dans le but de développer le leadership chinois dans le secteur des technologies liées à la mobilité. L’agence de planification économique chinoise (NDRC) cible que d’ici 2025, 50 % des nouveaux véhicules seront intelligents, connectés et en partie autonomes dans le but de réduire le nombre de victimes sur les routes, les embouteillages et la consommation énergétique. La Chine a également amorcé un virage décisif vers l’électrification des véhicules grâce à son système de double crédit, et par des incitations vers les constructeurs et les villes pour favoriser l’adoption de nouvelles normes de contrôle des émissions, tout en encourageant le secteur à investir dans les solutions zéro émission telles que les technologies de piles à combustible.
 

Fuel cell system

 

Depuis notre première production en Chine en 1994 (systèmes d’échappement à Wuhan pour Dongfeng Peugeot-Citroën Automobile), Faurecia est devenu un acteur majeur du secteur automobile chinois, offrant des solutions technologiques de pointe sur 4 lignes de produits, avec plus de 20 000 employés répartis dans 4 centres de R&D et 70 usines à travers le pays. La Chine est devenue une région clé pour Faurecia, non seulement parce que c’est le plus gros marché automobile mondial depuis 10 ans, mais également parce que la Chine montre chaque jour un engouement plus fort pour les véhicules connectées de nouvelle génération, les véhicules à énergies nouvelles et les services de mobilité du futur.
 

Faurecia Chinese site

 

Un certain nombre de leviers de croissance nous a permis d’atteindre nos ambitieux objectifs, notamment celui de doubler nos ventes tous les cinq ans. Concentrons-nous sur les deux leviers les plus importants.

La première raison de notre développement rapide a été la capacité de Faurecia à établir des partenariats de qualité avec des constructeurs chinois depuis 2013. Nos associations récentes avec Wuling Industries, BYD ou Dongfeng sont d’excellents exemples de cette dynamique. Cela nous a permis de développer notre marché accessible avec les constructeurs locaux, et ainsi d’augmenter nos parts de marché.

Ensuite, notre expertise technologique et nos orientations stratégiques vers la Mobilité durable et le Cockpit du Futur, tout à fait en ligne avec les attentes du marché, ont été des facteurs clés de l’accroissement de nos ventes par véhicule. En étant à l’écoute du marché, nous avons capitalisé sur la forte demande de fonctionnalités intelligentes qui améliorent l’expérience utilisateur, avec des solutions haut de gamme pour la marque Hongqi du constructeur FAW, des innovations de rupture pour le SUV électrique de Byton, et des solutions électroniques connectées pour Chang’an par exemple. Nous pensons lancer la production en série de notre première solution complète de Cockpit du Futur en Chine d’ici 2 à 3 ans.
 

Cockpit du futur

 

Les efforts importants de la Chine en matière d’électrification, y compris dans les technologies de pile à combustible, constitueront l’un de nos principaux leviers dans le futur. C’est une opportunité inédite dans le secteur de l’automobile, puisque ce nouveau segment devrait profiter d’un taux de croissance moyen de plus de 30 % au cours des 5 prochaines années selon les prévisions des analystes. Avec la mise en circulation de plus d’un million de véhicules à énergie nouvelle en 2018, la Chine est également devenue le plus grand marché mondial pour les voitures électriques. L’attention que nous portons à la mobilité durable dans notre centre de R&D dédié à Shanghai et nos 23 usines axées sur les solutions de transport plus propres nous a placé en position de choix pour soutenir la transition vers des véhicules à zéro ou faibles émissions.

 

Shanghai Auto Show

 

Nous sommes également engagés dans des collaborations avec les nouveaux entrants de l’automobile, très nombreux en Chine, qui abolissent les frontières entre l’achat de véhicules et l’utilisation des services de mobilité partagée, avec par exemple, des flottes électriques intelligentes pour la conduite en ville, des robot-taxis ou, dans le cas de CheHeJia, des véhicules conçus spécialement pour les services de VTC.

Le rythme de la transformation en Chine ouvre la voie à de nouvelles opportunités sur un marché extrêmement dynamique. Alors que le Salon Automobile de Shanghai ferme ses portes ce soir, nous sommes plus déterminés que jamais à explorer, développer et mettre en œuvre nos nouvelles innovations technologiques pour poursuivre l’accompagnement de nos partenaires actuels et futurs.

 

Tribune de François Tardif, initialement publiée sur LinkedIn.

Parole d'expert
Auteur
Image
François Tardif
François Tardif
Fonction
EVP China
Ne manquez plus aucune info
Créer mon alerte
Abonnez-vous pour être informé de toute nouvelle publication sur le site !
Créer une alerte
Vous êtes interessé(e) par :